Pour une information et un consentement véritables

Les Rencontres d’Hippocrate… lundi 22 mai 2017 à 18 h 30

Université de Bordeaux, Amphithéâtre Ellul, Bordeaux

Chantal Bouffard, Catherine Argillier

S'inscrire


Depuis plus de quatre décennies, les avancées en matière d’information et de consentement à la recherche et aux soins se sont avérées des réponses éthiques aux problèmes soulevés par la biomédecine. Aujourd’hui, les mesures mises en place pour que les patient(e)s et les participant(e)s à la recherche puissent prendre des décisions « éclairées », ne semblent plus à la hauteur de nos attentes. Alimenté par le cynisme ambiant, certain(e)s commencent même à considérer les lois et les normes éthiques comme des leurres ou des simulacres.

 

Avant de perdre les acquis chèrement gagnés ou d’être happé(e)s par les plaisirs de la rhétorique, certaines analyses s’imposent. Dans nos sociétés en pleine mouvance sociale, politique et technologique, il serait peut-être utile de réévaluer la transférabilité de mesures éthiques conçues pour une médecine réactive qui, à partir de l’enclave médecin-patient(e), s’est engagée dans la lutte contre les maladies. Cette remise en question apparaît d’autant plus essentielle à l’aube de la médecine des 4P (prédictive, préventive, personnalisée, participative). Une médecine proactive, destinée à intervenir avant que les symptômes n’apparaissent, en engageant la responsabilité d’individus interconnectés, dans le maintient de leurs conditions de santé et de bien-être.

 

Nous pourrions aussi revisiter certaines des notions qui alimentent nos « convictions » éthiques. Si la prise en compte de la littératie, de la vulnérabilité et de l’autonomie des patient(e)s et des participant(e)s a contribué à replacer l’« Autre », ses besoins et ses vulnérabilités, au centre des préoccupations cliniques et de recherche, nous nous intéressons peu à la littératie et à la vulnérabilité des soignant(e)s , des expert(e)s et des décideur(e)s. C’est-à-dire, à « l’Autre que l’on est soi-même ». Une condition essentielle pour éviter que la quête d’une information et d’un consentement véritables, ne demeure une réalité virtuelle.

 

Cette rencontre se déroulera en trois temps : Madame Chantal Bouffard, socio-anthropologue médicale, professeure  au service de génétique médicale du département de pédiatrique de l’université de Sherbrooke, prononcera une conférence de 40 minutes. Par la suite Madame Catherine Argillier, présidente de la société Itwell dont la mission est d’améliorer la lisibilité et l’accessibilité de l’information santé à l’intention du grand public, illustrera par sa pratique les éléments exposés. La rencontre se terminera par une discussion entre le public et les intervenantes.


Conférence prononcée par :

Chantal Bouffard

Professeure à la faculté de médecine et des sciences de la santé, université de Sherbrooke, laboratoire de recherche transdisciplinaire en génétique, médecine et sciences sociales

Catherine Argillier

Fondatrice et présidente de Itwell SAS, information et services pour la santé, personnalisés et innovants


Modérateur :

Christian Hervé

Professeur à l’université Paris-Descartes, directeur du laboratoire d’éthique médicale et de médecine légale, président de la SFFEM



Informations pratiques

Lundi 22 mai 2017 à 18 h 30
Université de Bordeaux, Faculté de droit et science politique, amphithéâtre Ellul, 35 place Pey Berland, Bordeaux
tram A, B, Hôtel de ville
Accès libre, dans la limite des places disponibles, sur inscription préalable obligatoire.


S'inscrire en ligne




Les Rencontres d'Hippocrate…

Créées en octobre 2010 dans le cadre de la politique d’ouverture à la Cité de la faculté de médecine de l’université Paris Descartes, animées par Christian Hervé, les « Rencontres d’Hippocrate… » sont des conférences ouvertes au grand public. Les « Rencontres d’Hippocrate… » s’exportent en 2016 à Bordeaux, sous l’impulsion des doyens des facultés de médecine et droit de l’université de Bordeaux et du président du conseil départemental de l’Ordre des médecins.
Lors de ces soirées, des personnalités du monde de la politique, de la santé, ou des sciences humaines et sociales, viennent échanger et débattre avec le public sur des thématiques d’actualité liées à la santé et l’éthique.