Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 148

Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 148

Parution : mai 2012

Prix : 15  (format papier) 15  (format numérique)

En stock, livraison en 48h


Présentation

Le Bulletin juridique du praticien hospitalier

numéro 148, mai 2012

L’activiste et le stratège


Depuis plus de quarante ans, l’informatique hospitalière est un gouffre financier où s’engloutissent, comme dans le tonneau des Danaïdes, des milliards d’euros par an sans un moindre retour sur investissement satisfaisant. Pour allécher le chaland, les promoteurs privés, mais également publics, souvent informaticiens de métier, usent de termes rutilants pour faire croire à des recettes miracles, et ça marche !...
Les centres régionaux d’informatique hospitalière, nés dans le sein des CHR, ne peuvent plus feindre leur échec pour aboutir au fameux système intégrant l’informatique de gestion et l’informatique médicale. Les fameux systèmes intégrés d’informatique ne sont souvent que des chantiers abandonnés par un secteur privé sans vergogne.
Que d’argent dépensé pour un aussi piètre résultat. Au départ, chacun y allait du sien et tous avaient raison !... C’est cet activisme, qui s’apparentait plus au mouvement brownien qu’à une seule maîtrise de la situation, qui perdure encore aujourd’hui.
A l’arrivée, l’État donne des leçons de stratégie, alors que sa faillite est totale ; il n’a pas su développer une stratégie informatique hospitalière. Cela aurait dû être son rôle en élaborant, dès les années 1970, un cahier des charges, véritable alphabet commun par lequel les différentes entreprises publiques et privées d’informatique auraient pu s’y retrouver en disposant des standards unifiés. Cela aurait évité aux directions hospitalières de dépenser l’argent public sans retour.
L’État, glouton de ces activités, qui, du reste, n’est responsable de rien, laisse pantois par son obésité...
A quand un État stratège débarrassé de ses vrais activistes imbus de leurs intérêts personnels qui développent une bureaucratie dont le caractère néfaste n’échappe plus à grand monde ?

Sommaire Afficher

ÉDITORIAL
L'activiste et le stratège
LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS
INFORMATIONS GÉNÉRALES

Lutte et prévention des troubles de l’audition
Infections nosocomiales : trois nouveaux indicateurs
Résorption de l’emploi précaire selon la loi du 12 mars 2012
Téléconseil personnalisé : l’analyse du Conseil national de l’Ordre des médecins


ORGANISATION MÉDICALE

Reconnaissance de la qualification des médecins à diplôme étranger
Suspension des fonctions de praticien hospitalier
Retraite anticipée des médecins handicapés


ÉTHIQUE, DÉONTOLOGIE

Le livre blanc pour accompagner les médecins dans le développement de leur usage d’Internet
Prescription électronique : position du Conseil national de l’Ordre des médecins


LE POINT SUR

La création d’un fonds d’intervention régional à la disposition des ARS


DOCUMENT

Appuyer les gestionnaires dans leurs efforts de rationalisation de la prise en charge selon l’IGAS


POINT DE VUE

Médecine, spécialisation et productivisme


JURISPRUDENCE

Le défaut d’information (oral non prouvé) engage la responsabilité du service public hospitalier, mais le dédommagement n’est accordé que si la faute a entraîné une perte de chance, ce qui n’est pas le cas pour une malformation génétique indécelable
à l’échographie dans l’état des connaissances au jour de l’examen

Un praticien hospitalier révoqué pour une attitude déplacée envers le personnel féminin ne peut invoquer le classement sans suite au pénal pour être réintégré


QUESTION-RÉPONSE

Le pharmacien de l’établissement peut-il être membre du jury de concours sur titres pour l’accès au grade de préparateur en pharmacie hospitalière ?


DOSSIER

Relations entre laboratoires pharmaceutiques et groupements de médecins : quel avenir après la loi Bertrand


 


Revue : Le bulletin juridique du praticien hospitalier (ISSN 1625-4104)

Support : papier




Vous pourriez également aimer
Anciens numéros