Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 207

Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 207

Parution : avril 2018

Prix : 18  (format papier)

En stock, livraison en 48h


Présentation

Le Bulletin juridique du praticien hospitalier

numéro 207, avril 2018

Est-ce la bonne formule ?

Peut-on parler d’intelligence lorsqu’elle est artificielle ? Quelle est l’artifice qui autorise cette expression qui fait florès ? Parle-t-on, à propos des machines, de « force artificielle » ? Rien n’est moins artificiel qu’un algorithme. N’est-ce pas le produit le plus achevé de l’intelligence humaine ? Veut-on, au travers de cette image, penser qu’une nouvelle intelligence a-humaine puisse se développer sui generis ? Supprimez le programmateur, celui par qui le robot reproduit ce qu’on lui a appris, et que reste-t-il ? Certains pensent que du robot pourra naître une initiative qui serait alors indépendante du Créateur. Dès lors, allant plus loin, d’autres imaginent une émancipation totale du robot au point d’échapper à son maître. Si c’était le cas, Dieu naîtrait du robot et la boucle serait bouclée. Fin de partie pour l’Humanité.

Et dire que, selon Dostoïevski, l’Homme a créé Dieu pour ne pas mourir !

Sommaire Afficher

ÉDITORIAL
Est-ce la bonne formule ?

INFORMATIONS GÉNÉRALES
Centres de santé : tous les textes sont publiés
Infirmier en pratique avancée : démarrage… ?
L’universitarisation des formations en santé
Télémédecine et équipements matériels lourds

ORGANISATION MÉDICALE
Le rappel des modalités des dispositifs de sécurité figurant sur l’emballage des médicaments à usage humain
Hébergement de données de santé à caractère personnel
Comment s’effectue le remboursement de la rémunération des internes en médecine effectuant des stages ?

ÉTHIQUE, DÉONTOLOGIE
Comment mettre en oeuvre une sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès ?

DOCUMENT
Les RPS des internes, chefs de clinique et assistants

LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS

LE POINT SUR
Le service sanitaire

POINT DE VUE
Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques, 60 ans après la circulaire du 15 mars 1960

JURISPRUDENCE
Le paiement d’astreintes opérationnelles et de déplacements ne vient pas en sus du traitement d’un PH à temps partiel lorsqu’elles font partie contractuellement de ses obligations de service
En exerçant en milieu hospitalier dans le cadre d’un GCS et en délivrant des soins aux usagers de l’établissement public de santé, le praticien libéral participe à une mission de service public
La demande de prolongation d’activité pour un praticien hospitalier est appréciée au regard des besoins du service public hospitalier

QUESTION-RÉPONSE
Un PH en position de congé parental peut-il candidater sur un poste vacant ?

DOSSIER
Les auditions en établissement


Revue : Le bulletin juridique du praticien hospitalier (ISSN 1625-4104)

Support : papier

Format : 210x297 mm

24 pages



Avis

Soyez le premier à donner votre avis !


Vous pourriez également aimer
Anciens numéros