Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 76

Bulletin juridique du praticien hospitalier numéro 76

Parution : mars 2005

Prix : 12  (format papier)

En stock, livraison en 48h


Présentation

Le Bulletin juridique du praticien hospitalier

numéro 76, mars 2005

Fongible ou perméable ?

La technostructure a ses manies syntaxiques : « en termes de... » en est une parmi bien d'autres. Elle a aussi ses prétentions sémantiques en inventant des mots : « bioéthique » en est un. Elle a enfin ses erreurs de vocabulaire : la « fongibilité » en est le dernier exemple. Employé à satiété par tous les hérauts de l'Administration sanitaire, l'adjectif « fongible » est devenu le substantif « fongibilité ». Or « fongible » vient du latin fungibilis, « qui se consomme », se disant des choses qui se consomment par l'usage et peuvent être remplacées par une chose analogue (denrée, argent comptant). Ce qui n'est pas tout à fait le sens du néologisme « fongibilité » qui, au lieu de vouloir dire consommable, est employé pour exprimer la perméabilité ou la commutativité entre deux enveloppes financières, celle des soins hospitaliers et celle des soins de ville dont la somme doit rester invariable dans les dépenses de la Sécurité sociale. Ce faux ami nous viendrait-il de l'anglais ? Si cela était le cas, ce serait le énième exemple d'une paresse à nulle autre pareille qui illustrerait la défaillance d'une élite se gaussant de culture. Molière, en son temps, fustigeait les pédants et les fats. Il est vrai que de nos jours il y a peu de chance que naissent de nos écoles des esprits libres que seule confère la réflexion critique. Simplement formons un voeu : que l'intelligence soit perméable et que son antonyme soit fongible !…

Sommaire Afficher

Éditorial

Fongible ou perméable ?

Lois, décrets, arrêtés

Informations générales

La prévention du diabète
La réforme du financement des établissements de santé
Installation de tomographes à émission de positons (TEP)
Équipement des établissements hospitaliers de pompes à morphine
La transformation du statut du Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies (LFB) ne change pas sa mission d'intérêt public
Imagerie médicale
En bref

Éthique, déontologie

Une proposition de loi sur les hospitalisations à la demande d'un tiers

Organisation médicale

Les nouvelles modalités de suspension des médecins, chirurgiens-dentistes et pharmaciens en cas d'urgence
À propos de l'exercice de l'activité libérale
Les premières expériences de transfert de compétences.

Libre propos

Le médecin : intellectuel ou technicien ?

Document

La lutte contre les infections nosocomiales

Jurisprudence

Les risques exceptionnels présentés par un acte médical sont soumis a l'obligation d'information alors même que l'article L. 1111-4 du Code de la santé publique ne parle que de « risques fréquents ou graves normalement prévisibles »
Un praticien hospitalier associé ne peut cumuler d'autres emplois ; mais si les contrats passés avec une autre administration hospitalière peuvent être annulés, les rémunérations qui en découlent doivent être versées si le service a été accompli
La convention de mise à disposition d'un praticien hospitalier associé peut être dénoncée pour baisse d'activité du service dans lequel il exerçait

Question - réponse

Un interne peut-il signer des certificats de décès ?

Étude

Histoire des institutions hospitalières : de la CMC à la CME


Revue : Le bulletin juridique du praticien hospitalier (ISSN 1625-4104)

Support : papier




Vous pourriez également aimer
Anciens numéros