L'éthique et la mort

L'éthique et la mort

Parution : novembre 2004

Prix : 40  (format papier) 45  (format numérique)

En stock, livraison en 48h


Présentation

Depuis 30 ans, la perception de la mort s'est complètement bouleversée en Occident. Devenue un tabou, elle entraîne refus et mise à l'écart, mythologie et craintes, souvent répulsion, parfois fascination… Ces perceptions ne cachent que l'émergence d'une véritable ambiguïté sociale qui touche ce qui est, généralement, considéré comme la fin de vie et dont les médias sont le reflet. Offrant des points de vue antagonistes, ouvrant des débats bien souvent sans pudeur et toujours sans rigueur, ils oublient souvent que, sous les drames humains dont ils se font les porte-voix, la question est avant tout une question de droits et surtout de devoirs et que c’est à travers ce prisme que doit apparaître le cadre entre le possible et l'interdit.

L’ouvrage présenté ici reprend les différents éléments de la perception de la fin de vie au regard des trois disciplines que sont les sciences juridique, médicale et philosophique. Avant d'envisager la question de l’opportunité d’une législation, il dresse un état des lieux qui se veut assez vaste pour que le lecteur ait en main les différents éléments constituant la richesse et la difficulté du problème abordé. Soulevé au regard de la notion de la dignité, lié à la lutte contre la douleur ou au respect du droit du patient, le bilan dressé sur la fin de vie est loin d'être univoque. Toute la richesse de cet ouvrage est de proposer les réflexions des médecins et des personnels de santé, des juristes et des philosophes de l'éthique qui ont souhaité aborder ce thème, les uns d'une façon théorique, les autres de manière fort pragmatique, en faisant part d'une expérience professionnelle riche en enseignement, mais plus encore en humanités. Moins que des affirmations, les auteurs soulèvent des questionnements, apportent des éclairages nouveaux et des regards croisés et pluridisciplinaires sur la fin de la vie, sur le refus de soins ou les soins palliatifs. Nuances essentielles qui permettent de considérer que les perspectives que l'avenir propose – législatives ou non – ne pourront, à leur tour, qu'être empreintes de la plus profonde humanité.

Les contributions offertes dans ce numéro spécial sont les actes de la journée de réflexions, organisée le vendredi 16 avril 2004, par le centre hospitalier de Béziers et le Centre européen d'études et de recherche Droit & Santé de la faculté de droit de Montpellier, dirigé par François Vialla. Ces actes sont le fruit d'une collaboration rare entre une équipe universitaire et un établissement de santé, récemment mise en place par la volonté commune d’Eric Martinez et d’Emmanuel Terrier. Ce travail illustre la complémentarité entre la recherche universitaire et l'activité hospitalière puisqu'il s'inscrit tant dans le cadre des activités du comité local d'éthique de l'établissement que dans les travaux en droit des établissements, pour lesquels le centre Droit & Santé de Montpellier consacre, outre les formations qu'il dispense en ce domaine, une grande part de ses activités.

Contributions :
Jean-François Buronfosse, Christian Byk, Marie-Paule Cabrol, Jean-Pierre Daurès, Guy Delande, Sophie Demichel, Fanny Didiot-Abadi, Éric Fiat, Jacques Gislon, Lucille Lambert-Garrel, Annie Lamboley, Éric Martinez, Jacques Massion, Peggy Mathieu, Anne Mettetal, Karine Morel, Julien Pujol, Robert Saury, Anne-Catherine Maillols, Olivier Sautel, Emmanuel Terrier, Alexandre Viala, François Vialla


Revue : Revue générale de droit médical Numéro spécial (ISSN 1297-0115)

Support : papier

Format : 180x260 mm

318 pages




Vous pourriez également aimer
Anciens numéros