La Gazette de l'Hôpital numéro 138

PRESENTATION

FICHE TECHNIQUE
Parution 04/02/2019
Rayon
Collection La Gazette de l'hôpital
Format 210x297 mm
Nbre de page 28 pages

numéro 138, janvier 2019

De quoi le marché est-il la loi ?

Cela sonne comme une évidence, c’est la loi du marché !, pour justifier les dysfonctionnements des hôpitaux. Pourtant les hôpitaux ne sont pas une entreprise, ils restent officiellement un service public. La T2A voulue par l’ensemble ou presque des responsables hospitaliers, serait désormais vouée aux gémonies par les                   mêmes !... Assimilés à un marché, c’est-à-dire aux impératifs de l’offre et de la demande, les hôpitaux seraient victimes de cette loi implacable qui profiterait aux malades alors assimileés à des consommateurs de soins choisissant leur hôpital et non plus leur service d’hospitalisation. La loi du marché serait pour les gouvernants le moyen de faire évoluer les offreurs de soins. La loi du marché serait le moyen démocratique d’imposer l’évolution des structures hospitalières.
Quid des 20 % de la population qui sont délaissés car trop éloignés des lieux de soins adaptés à leur état pathologique ou parce que trop âgés pour y accéder rapidement ?
Le marché, cache-sexe d’une loi implacable qui ne veut pas dire son nom...

A PROPOS DES AUTEURS

Photo Identité CV

SOMMAIRE

INFORMATIONS
Les annonces salariales au bénéfice des agents publics
Le renouveau du compte épargne-temps
Le régime de la caducité des autorisations sociales et médico-sociales est précisé
Publication du Code de la commande publique
Vacance d’emplois : la publicité obligatoire dans l’espace numérique commun
DOCUMENT
Rapport d’activité de la commission de déontologie
POINT DE VUE
Chère allocation pour perte d’emploi
LE POINT SUR
LFSS 2019
LOIS, DÉCRETS, ARRÊTÉS
QUESTIONS ÉCRITES
Attribution de la prime d’assistant de soins
Période d’essai et congés
JURISPRUDENCE
Le surendettement de la personne protégée n’entraîne pas systématiquement l’exonération de la participation au financement de la mesure
Le défaut de surveillance d’une personne en HDT victime d’un accident de la circulation engage la responsabilité de l’établissement
Le grade est distinct de l’emploi
CAS PRATIQUES
ÉTUDE

Le rapport du HCAAM publié en juin 2018 annonce-t-il un changement par les élites politico-administratives de la politique hospitalière ?