Le visage et le Droit

PRESENTATION

FICHE TECHNIQUE
Parution 30/06/2016
Rayon Droit
Collection Actes et séminaires
ISBN 978-2-84874-615-9
Format 160x240 mm
Nbre de page 142 pages

Sélectionné dans le cadre du projet « 1914-faces-2014 » du programme européen de coopération transfrontalière Interreg IV France (Manche)-Angleterre, dirigé par le professeur Devauchelle qui, en 2005, a réalisé au CHU d’Amiens la première greffe partielle du visage, le colloque « Le visage et le Droit » – organisé par le Ceprisca de l’université de Picardie Jules Verne –, s’est tenu à Amiens, au Logis du Roy le 25 mars 2015.
S’intéresser aux rapports qu’entretiennent le visage et le Droit, c’est étudier les conséquences d’une défiguration ou à un degré moindre, d’une atteinte au visage, tant sur le plan médical que sur le plan juridique ; c’est aussi s’attacher aux relations étroites qu’entretient le visage avec l’identité, l’identification et le droit à l’image.
L’originalité de cet ouvrage réside assurément dans une approche pluridisciplinaire où se sont retrouvés à la croisée des chemins du visage et du Droit, un chirurgien, un psychiatre, un médecin légiste, un philosophe-épistémologue et des juristes.

A PROPOS DES AUTEURS

Photo Identité CV
Flauss-Diem Jacqueline Jacqueline Flauss-Diem est professeur émérite à l'université de Picardie, Jules Verne, CEPRISCA - EA 3911.
Manaouil Cécile Cécile Manaouil, docteur en droit et expert près la cour d'appel d'Amiens, est professeur de médecine légale à l'université de Picardie. Elle est également médecin légiste au CHU d'Amiens et membre du CEPRISCA.
Benillouche Mikaël Mikaël Benillouche, responsable de la branche droit pénal du master de droit privé approfondi à l’université de Picardie Jules-Verne, est maître de conférences HDR en droit privé et sciences criminelles. Il est également membre du CEPRISCA.
Fauré Georges Georges Fauré est le doyen de la faculté de droit et de sciences politiques d’Amiens (université de Picardie Jules-Verne), directeur du master de droit de la santé et responsable du pôle santé du CEPRISCA.
Devauchelle Bernard Bernard Devauchelle est professeur de médecine au CHU d’Amiens, président de l’institut Faire Faces et chef de file du projet Interreg « 1914-faces-2014 ».
Delaporte François François Delaporte est professeur émérite de l’université de Picardie Jules Verne.
Morlet-Haïdara Lydia Lydia Morlet-Haïdara est maître de conférences en droit privé HDR à l'université Paris Descartes Sorbonne Paris Cité, vice-doyen de la faculté de droit et membre de l’Institut Droit et Santé, Inserm UMR S 1145.
Husson-Rochcongar Céline Céline Husson-Rochcongar est maître de conférences en droit public, CURAPP-ESS, UPJV.
Crémades Sophie Sophie Crémades est psychiatre de liaison au CHU d’Amiens et membre de l'institut Faire Faces.

SOMMAIRE

I. VISAGE ET DÉFIGURATION

   a) Défiguration et reconstruction faciale

La cicatrice, trace du viol, signature du chirurgien et sujet d’exhibition
Bernard DEVAUCHELLE

De la face au masque
François Delaporte

   b) Défiguration et indemnisation

Des régimes d’indemnisation disparates
Lydia MORLET-HAÏDARA

Le visage et le droit : expertise et indemnisation des traumatismes de la face
Cécile MANAOUIL

Les modalités de prise en charge par les compagnies d’assurances
Lydia MORLET-HAÏDARA

Quelle réparation pour le visage blessé du militaire ?
Jacqueline FLAUSS-DIEM

II. VISAGE, IDENTITÉ-IDENTIFICATION, DROIT À L'IMAGE

Le visage blessé et le droit à l’image
Georges FAURÉ

L’identification faciale et la matière pénale
Mikaël BENILLOUCHE

« La République se vit à visage découvert ». Établir une identité ou inférer une intention, le visage et l’évolution de sa fonction dans l’espace public
Céline HUSSON-ROCHCONGAR

Être ou avoir un visage
Sophie CRÉMADES