Les droits du malade en fin de vie

Les droits du malade en fin de vie

Auteur(s) : José Coelho

Parution : mars 2007

Prix : 16  (format papier) 12,80  (format numérique)

En stock, livraison en 48h


Présentation

La mort est le seul élément de nature dont on est sûr que la science médicale ne triomphera jamais. Par contre, et c’est une autre certitude, les nombreux progrès scientifiques permettent une maîtrise partielle de ce phénomène inéluctable en retardant son échéance au prix, parfois, d’indescriptibles souffrances. Des souffrances injustifiées que le législateur a pris en compte en interdisant l’acharnement thérapeutique et en permettant l’arrêt et le refus de soins. En parallèle, il s’efforce de développer les soins palliatifs et met en place un dispositif d’aide et d’accompagnement organisé notamment autour de la personne de confiance et des directives anticipées.

Autant de notions juridico-médicales, à jour des lois du 4 mars 2002 et du 22 avril 2005, toutes relatives aux droits des malades, qui forment le quotidien des professionnels de santé et que ce bref ouvrage tente de définir avec exhaustivité.
Les usagers comme les professionnels de santé concernés par le sujet y trouveront des réponses appropriées et actualisées. Mais il est susceptible d’intéresser aussi tous ceux qui sont soucieux d’acquérir des informations sur ce volet sensible du droit de la santé longtemps ignoré du législateur.

À propos de l'auteur

José Coelho

José Coelho

José Coelho est docteur en droit médical et de la santé. Il est ancien ATER et chargé d’enseignement à l’université Paris-8, avocat au Barreau de Seine-Saint-Denis, et auteur de nombreux articles juridiques consacrés essentiellement au droit de la médecine.

Sommaire Afficher

PREMIÈRE PARTIE - LA PERSONNE DE CONFIANCE ET LA FIN DE VIE
A. – Les auteurs de la désignation
B. – Les tiers admis à remplir cette fonction
C. – Les missions
D. – La procédure de désignation

DEUXIÈME PARTIE - LES DIRECTIVES ANTICIPÉES ET LA FIN DE VIE
A. – La définition des directives anticipées
B. – La durée de validité et révocation des directives anticipées
C. – La conservation des directives anticipées
D. – La valeur juridique des directives anticipées

TROISIÈME PARTIE - L’ACHARNEMENT THÉRAPEUTIQUE, LE REFUS DE SOINS ET LA PROCÉDURE COLLÉGIALE DE LIMITATION ET D’ARRÊT DE TRAITEMENTS
A. – L’interdiction de l’obstination déraisonnable dans les investigations et la thérapeutique
B. – L’admission du principe du refus de soins thérapeutiques
C. – La prise de décision collégiale de limitation ou d’arrêt de traitement

QUATRIÈME PARTIE - LA LÉGALISATION DES TRAITEMENTS ANTIDOULEUR À DOUBLE EFFET
A. – La reconnaissance législative de la théorie du double effet
B. – Les conditions du traitement de la fin de vie par la théorie du double effet

CINQUIÈME PARTIE - LES SOINS PALLIATIFS ADMINISTRÉS À LA PERSONNE EN FIN DE VIE
A. – La notion de soins palliatifs
B. – Le nécessaire développement des soins palliatifs

SIXIÈME PARTIE - LE DÉCÈS À L’HÔPITAL
A. – Le point sur la législation
B. – Les garanties de respect de la personne décédée

SEPTIÈME PARTIE - L’INFORMATION DE LA PERSONNE EN FIN DE VIE
A. – L’information médicale délivrée au malade
B. – L’information délivrée oralement aux proches du malade

HUITIÈME PARTIE - L’ACCÈS AU DOSSIER MÉDICAL DÉTENU PAR LES PROFESSIONNELS ET ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ
A. – L’exercice et les modalités du droit d’accès par le patient
B. – L’exercice et les modalités du droit d’accès par les ayants droit
C. – La prise en compte de la volonté du défunt
D. – Les informations de santé communicables

NEUVIÈME PARTIE - DE QUELQUES LÉGISLATIONS ÉTRANGÈRES RELATIVES À L’EUTHANASIE
A. – Les Pays-Bas
B. – La Belgique

ANNEXE 1. – La nouvelle charte de la personne hospitalisée
ANNEXE 2. – Modèle de directives anticipées
ANNEXE 3. – Modèle de désignation de la personne de confiance


Collection : Essentiel (ISSN 1631-9702)

Support : papier

ISBN : 978-2-84874-071-3

Format : 115x180 mm

120 pages




Vous pourriez également aimer
Dans la même collection