Présentation

Corps et patrimoine est le troisième volume des cahiers de droit de la santé sur le corps. Face aux évolutions scientifiques constantes et aux modi­fications sociales qu’elles génèrent, les standards du droit positif français sont dépassés et il faut faire œuvre créatrice pour moderniser celui-ci. Cet ouvrage collectif propose d’utiliser les mécanismes complexes de la patrimonia­lisation pour les appliquer à la relation juridique liant l’individu à son corps mais aussi à l’emprise du groupe social (familial, tribal ou national) sur le corps d’un de ses membres. Le patrimoine est, en effet, une notion poly­sémique qui offre des exemples divers de la propriété, de la transmission, de l’héritage et de la responsabilité. Du patrimoine de la nation au patrimoine de l’humanité, en passant par le patrimoine du Code civil, les patrimoines sont divers. Matériel, immatériel, culturel ou naturel, les normes encadrent un patrimoine qui évolue avec le temps mais qui correspond toujours à une mise en valeur et une préservation en vue de la transmission. Il en est de même du corps : héritage génétique transmis à la descendance, il est éga­lement support d’expression culturelle ou personnelle, il est marqué et transformé pour séduire ou pour vendre une performance sportive, une heure de plaisir, une image sulfureuse… ! Il est conservé pour être sanctifié ou exposé. Philosophe, anthropologues, économiste, médecin, historien se sont joints aux juristes pour couvrir l’ensemble des perceptions du corps et de ses usages sous l’angle de la patrimonialisation. Après quatre intro­ductions complémentaires pour comprendre la notion de patrimonialisation du corps humain, l’ouvrage se partage en sept thèmes déclinant le méca­nisme : le capital corporel, la valorisation du corps, le corps objet d’expression artistique, le corps dans la sexualité, le corps mort (sanctification, conser­vation, exposition et rite), le corps objet de transmission et le corps comme patrimoine de l’humanité. À la diversité des disciplines s’ajoute une comparaison géographique, cet ouvrage se veut aussi un pont entre Europe et Pacifique, non seu­lement par les auteurs associés mais surtout par les thèmes traités sous ces deux angles afin que la diversité culturelle permette de dépasser le carcan juridique occidental pour engendrer l’innovation.

À propos des auteurs Afficher

Christian Byk

Christian Byk

Christian Byk est magistrat, et secrétaire général de l’association internationale Droit, éthique et science.
Naïma Haoulia

Naïma Haoulia

Naïma HAOULIA est docteur en droit de la santé et chargée d'enseignement à la faculté de droit d'Aix-en-Provence. Chercheur-associé au Centre de droit de la santé (UMR ADÉS 7268), elle est spécialisée en droit médical et pharmaceutique et travaille notamment sur les droits des patients, la responsabilité des professionnels de santé et la bioéthique.
Antoine Leca

Antoine Leca

Antoine Leca est agrégé des facultés de droit, professeur à l’université Paul Cézanne d’Aix-Marseille et directeur du CDSA (EA n° 3242).
Julie Leonhard

Julie Leonhard

Julie Leonhard est maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à l'institut François Gény (EA 7301), université de Lorraine.
Guylène Nicolas

Guylène Nicolas

Guylène Nicolas est maître de conférences à la faculté de droit d'Aix-Marseille (CDSA), directrice de l’Institut de droit médical et pharmaceutique, et directrice adjointe du Centre de droit de la santé, EA 3242.
Bruno Py

Bruno Py

Bruno Py est professeur de droit privé et sciences criminelles à l'université de Lorraine.
François Vialla

François Vialla

François Vialla est directeur du Centre européen d'Études et de Recherche Droit & Santé, UMR 5815, SFR ASMES CHU de Montpellier, et professeur des universités à l'université de Montpellier.
Vincent Vioujas

Vincent Vioujas

Vincent VIOUJAS est directeur d’hôpital et chargé d’enseignement en droit de la protection sociale et droit hospitalier à la faculté de droit et de science politique d’Aix-en-Provence (AMU). Chercheur associé au centre de droit de la santé (UMR 7268), il travaille sur le droit des établissements de santé, l’assurance maladie et la responsabilité médicale. Il est l’auteur de nombreuses publications sur ces thèmes.

Sommaire Afficher

 

Avant-Propos

Préface

 

INTRODUCTIONS

Pierre Le Coz

La patrimonialisation du corps humain : aspects philosophiques et enjeux éthiques

Laurent-Sébastien Fournier

La patrimonialisation du corps humain : introduction anthropologique

Sophie Dumas-Lavenac

La patrimonialisation du corps humain : introduction juridique

Pauline Cassan

Indisponibilité du corps humain et droit de disposer de soi

 

PARTIE I : PATRIMONIALISATION DU CORPS ET CAPITAL

Dominique Salino et Guylène Nicolas

L'appréhension du capital santé selon les conceptions culturelles

Catherine Ris

Le corps comme capital à faire fructifier

 

PARTIE II : PATRIMONIALISATION, VALORISATION DU CORPS ET COMMERCE

Philippe Mouron

Corps humain, droit sur l'image et droit d'auteur

Julien Roque

L'assurabilité du corps sportif

Nicolas Drossos, Yolanda Serrano et Isabella Micali Drossos

Un exemple de commerce du corps morcelé : le trafic d'organes

 

 

PARTIE III : PATRIMONIALISATION DU CORPS OBJET D'EXPRESSION ARTISTIQUE

Mickaël Poeaheiau Fidèle

Le corps support culturel

Naïma Haoulia

La réglementation des tatouages et piercings : entre expression et dignité

Isabella Micali Drossos

La chirurgie esthétique en France et au Brésil

 

PARTIE IV : PATRIMONIALISATION CORPORELLE ET SEXUALITÉ

Arnaud Teremoana Hellec et la collaboration de Antoine Leca

Le droit médical, vecteur culturel : l’exemple de la circoncision coutumière mā’ohi

Vincent Vioujas

Cinquante nuances de gris. La circoncision rituelle en établissement de santé

Isabella Micali Drossos et Salwa Saleh

L'excision et les mutilations génitales féminines

Corinne Fortier

La question du « transsexualisme » en France

François Vialla

Les troubles du droit confronté au corps : la question de la transidentité

Bruno Py

L'acte prostitutionnel : du blâme moral à la répression pénale ?

Julie Leonhard

L'image des acteurs pornographiques : une « patrimonialisation » de la sexualité

 

PARTIE V : PATRIMONIALISATION DU CORPS MORT : SANCTIFICATIONS, CONSERVATIONS, EXPOSITIONS ET RITES

Dominique Barbe

Les reliques en Océanie

 

Antoine Leca

Le patrimoine paléobiologique d'origine humaine dans les collections muséales

Jean-Édouard Antz

Le corps dans les collections médicales

François Vialla et Juliette Dugne

Petite leçon d’anatomie « à corps ouvert »   

Laura Jaeger

Le respect de la culture funéraire face aux impératifs de santé publique

 

PARTIE VI : PATRIMONIALISATION DU CORPS ET TRANSMISSION

Marine Gaboriau

La patrimonialisation de l’assistance médicale à la procréation

Anaëlle Cappellari

Patrimoine génétique familial : entre héritage et responsabilité civile

 

PARTIE VII : PATRIMONIALISATION CORPORELLE ET PATRIMOINE DE L'HUMANITÉ

Christian Byk

Le corps humain, entre patrimoine individuel et patrimoine commun

Carine David

Protection du corps humain et préservation de la nature

Guylène Nicolas

Patrimoine génétique de l’humanité, entre héritage et responsabilité


Revue : Les cahiers de droit de la santé (ISSN 1774-9832)

Support : papier

ISBN : 978-2-84874-474-2

Format : 160x240 mm

570 pages




Vous pourriez également aimer
Anciens numéros