Les déserts médicaux (n° 19)

PRESENTATION

FICHE TECHNIQUE
Parution 01/09/2014
Rayon
Collection Les cahiers de droit de la santé
ISBN 978-2-84874-547-3
Format 160x240 mm
Nbre de page 192 pages

Un spectre hante le monde rural, les banlieues de nos grandes villes et bien d’autres parties de la France : les déserts médicaux. Le phénomène est à la base d’une spirale destructrice pour le système de santé, puis qu’une officine de pharmacie sur dix est située dans une commune avec un seul prescripteur.
La question doit être préalablement éclairée par les données statistiques. Et l’examen de la démographie médicale par le président Yvon Berland est très éclairant. La France ne manque pas de médecins : elle a le plus souvent cherché à endiguer leur croissance et elle a une densité médicale supérieure à celle de la plupart de ses voisins.
Le problème doit être posé en termes de santé publique, en considérant l’évolution possible du paysage médical, qui pourrait résulter des délégations, transferts et coopérations des professionnels de santé. Il renvoie ainsi à un arrière-plan juridique. Il nécessite un éclaircissement relativement aux possibilités offertes aux agences régionales de santé et aux collectivités locales. Et il soulève la délicate question de la liberté d’installation, dont jouissent les praticiens privés, attachés au caractère libéral de la médecine.
Ce numéro se termine avec la présentation d’un autre modèle, celui de l’Angleterre qui offre l’exemple d’un pays où l’équilibre de l’offre de soin est lié à une implication importante des pouvoirs publics dont le National Health Service est le centre. La planification qu’il établit permet de définir le nombre des médecins spécialistes et généralistes qui seront formés chaque année, mais également de conditionner l’offre de soins elle-même tant par la gestion hospitalière que par les trusts regroupant les médecins généralistes. La gestion des déserts médicaux anglais relève de l'action locale de la NHS, qui salarie la majorité des médecins, et de la redéfinition des soins de santé primaires confiés aux infirmières.

A PROPOS DES AUTEURS

Photo Identité CV
Leca Antoine Antoine Leca est agrégé des facultés de droit, professeur à Aix-Marseille Université où il dirige le master de droit de la santé.
Nicolas Guylène Guylène Nicolas est maître de conférences à la faculté de droit d'Aix-Marseille (CDSA), directrice de l’Institut de droit médical et pharmaceutique et directrice adjointe du Centre de droit de la santé, EA 3242.
Ngampio-Obélé-Bélé Urbain Urbain NGAMPIO-OBÉLÉ-BÉLÉ est maître de conférences HDR à la faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille (AMU), membre du Centre de recherches administratives (EA 993, AMU).
Berland-Benhaïm Caroline Caroline Berland-Benhaïm est maître de conférences HDR à la faculté de médecine de Marseille (AMU) et membre du Centre de droit de la santé d’Aix-Marseille (UMR ADÉS 7268, AMU-EFS-CNRS).
Agresti Jean-Philippe Jean-Philippe Agresti est professeur à Aix-Marseille Université, membre du CERHIIP et directeur de l’Institut de formation des élus d’Aix-Marseille Université.
Berland Yvon Président de l’Université d’Aix-Marseille et président de l’Observatoire national de la démographie des professions de santé

SOMMAIRE

Avant-Propos


Yvon Berland
La démographie des professions de santé : constat, analyse et solutions envisageables


Antoine Leca, Caroline Berland-Benhaim et Jean-Philippe Agresti
Déserts médicaux : réflexions sur un maillage sanitaire irrationnel et incohérent


Urbain Ngampio-Obélé-Bélé
Les collectivités territoriales face aux déserts médicaux


Hervé Maurey, sénateur
Rapport d’informations fait au nom de la commission du développement durable, des infrastructures, de l’équipement et de l’aménagement du territoire, en conclusion des travaux du groupe de travail sur la présence médicale sur l’ensemble du territoire


Guylène Nicolas
Les déserts médicaux sous l'éclairage du droit comparé : l'exemple anglais