2002-2012 : Performance, sens et usure

PRESENTATION

FICHE TECHNIQUE
Parution 01/09/2012
Rayon Gestion
Collection GEPSo
ISBN 978-2-84874-404-9
Format 160x240 mm
Nbre de page 264 pages

L’évolution récente (2002-2012), dans un environnement néolibéral, du champ social et médico-social est caractérisée par l’installation, dans les esprits comme dans les faits, d’exigences gestionnaires et de logiques de performance. Celles-ci risquent – avec les développements de l’évaluation des pratiques et leur traduction en termes de normes, de résultats et/ou de scores – d’entraîner une perte de sens et un sentiment d’usure chez les professionnels du travail social. Dans une approche aussi critique que constructive, les contributions réunies par le Comité scientifique de l’éthique, des pratiques professionnelles et de l’évaluation du GEPSo analysent ces tensions dans une perspective interdisciplinaire avec deux questions majeures : com ment qualifier de performantes des pratiques en travail social ? Comment les mots et les maux associés à la performance impactent-ils au jourd’hui ce champ professionnel et ses usagers ?
 

A PROPOS DES AUTEURS

Photo Identité CV
Clément Jean-Marie Jean-Marie Clément, ancien directeur d’hôpital et ancien membre de l’Inspection générale des affaires sanitaires et sociales, est professeur de droit hospitalier et médical à l’université Paris 8. Spécialiste reconnu du droit hospitalier, auteur de nombreux ouvrages, il est directeur de la rédaction de La Gazette de l’Hôpital, des Fiches de la jurisprudence hospitalière, des Fiches de droit hospitalier et codirecteur de la Revue générale de droit médical .
Il dirige également le Service juridique de LEH Édition.
Meyer Vincent Vincent MEYER est sociologue,professeur des universités, Laboratoire I3M, université Nice Sophia Antipolis.
Briens Jean
Heinry Hervé
Legros Michel
Chauvière Michel
Delor Pierre
Fablet Dominique
Pené Dominique
GEPSO
Amadio Nicolas
Bergeret Jacques
Bouterfas Naouële
Burel Denis
Bernard Couty
Desrumaux Pascale
Gavillet Isabelle
Henry Gilles
Jaeger Marcel
Klinger Myriam
Pondaven Michèle
van Prossdij Louis
Rousseau Patrick
de Rugy Bénédicte

SOMMAIRE

Jean Briens et Pierre Delor

Avant-propos

 Vincent Meyer

Capitaliser un savoir professionnel : une belle performance

 

PREMIÈRE PARTIE

PENSER ET GÉRER LES PRATIQUES : ÉVALUER ET RENDRE PERFORMANT…

 

1  Michèle Pondaven

Évaluer, enfin ?

2  Patrick Rousseau et Dominique Fablet

De la passion évaluative… au culte de la performance

3  Nicolas Amadio et Myriam Klinger

Performance, conflits et résistances

4  Michel Chauvière

Les contre-performances sociétales de la performance

5  Gilles Henry

Performance et risque de perte de sens en protection de l’enfance ? Quel accompagnement des équipes en MECS ?

6  Denis Burel

Techno-performance et pratiques du quotidien

7  Marcel Jaeger

Sortir de la conscience malheureuse ?

8  Jean-Marie Clément

Conscience et performance dans le travail social

 

 

 

DEUXIÈME PARTIE

USURE, USAGES ET SENS : DES PRATIQUES À L’ÉPREUVE DES MOTS…

 

1 Isabelle Gavillet

Mots et maux des enseignements supérieurs et de la recherche

dans « l’économie du savoir »

2 Pascale Desrumaux et Naouële Bouterfas

Sortir de l’épuisement professionnel et accéder au bien-être psychologique en reconnaissant ses besoins fondamentaux

3 Dominique Pené

Quelle perspective philanthropique pour l’humain usagé ?

4 Hervé Heinry

Performance des structures et souffrance des individus :

vers une désinstitutionnalisation ?

5 Louis van Proosdij et Jacques Bergeret

Quand les protocoles ignorent l’humain ou l’histoire de la dégradation des soins fondamentaux

6 Bernard Couty

Le service, le soin et les mots de la gouvernance : vers un service conformiste ?

7 Bénédicte de Rugy et Vincent Meyer

Entre culture de la performance et culture de la bientraitance dans le social et médico-social : des professionnels « sans-culture » ?

 

Michel Legros

Face aux moulins de la performance : reprendre la main