La crise de confiance hospitalière

La crise de confiance hospitalière
constat - causes - réformes

Auteur(s) : Jean-Marie Clément

Parution : mars 2003

Prix : 20  (format papier) 16  (format numérique)

En stock, livraison en 48h


Présentation

Fruit de 35 ans d'études et de pratique hospitalière, cet essai est un constat sans complaisance. L'auteur, juriste et praticien de la gestion hospitalière, développe les causes de cette crise de confiance qui mine les hôpitaux et apporte à la réflexion une originalité certaine. Il est peu courant de lire qu'il y a trop de docteurs mais pas assez de médecins. Ses conceptions sont hors des sentiers battus et ne peuvent être rattachées à une quelconque idéologie. Sans faire preuve de syncrétisme, Jean-Marie Clément s'émancipe des courants de pensées et puise dans son expérience les idées pour une réforme. Là encore, l'auteur ne manque pas de singularité. Il prend le risque d'être attaqué de tous les côtés, mais son ambition est à ce prix car il veut susciter la réflexion, réveiller la dispute, provoquer la libre pensée chez chacun de ses lecteurs.


D'une écriture claire et sans jargon, avec ce qu'il faut de mordant pour contraindre à réagir, cet essai doit marquer la pensée hospitalière. Il s'adresse à tous les personnels hospitaliers et, plus largement, à tous les lecteurs curieux de l'évolution de l'institution hospitalière. Tous apprécieront la liberté de ton, la connaissance du système hospitalier, l'ampleur de l'analyse, la rigueur des arguments.

À propos de l'auteur

Jean-Marie Clément

Jean-Marie Clément

Jean-Marie Clément, ancien directeur d’hôpital et ancien membre de l’Inspection générale des affaires sanitaires et sociales, est professeur de droit hospitalier et médical à l’université Paris 8. Spécialiste reconnu du droit hospitalier, auteur de nombreux ouvrages, il est directeur de la rédaction de La Gazette de l’Hôpital, des Fiches de la jurisprudence hospitalière, des Fiches de droit hospitalier et codirecteur de la Revue générale de droit médical .

Il dirige également le Service juridique de LEH Édition.

Sommaire Afficher

PREFACE

I. - LE CONSTAT

1. La désaffection des patients
2. Le malaise aux urgences hospitalières
3. La démission des médecins
4. L'abandon des élites
5. La pénurie des infirmières
6. L'insatisfaction générale
7. L'obsolescence des investissements
8. L'augmentation des déficits
9. Le comportement consumériste des patients
10. La contestation de l'enseignement médical

II. - LES CAUSES

1. Une croissance mal maîtrisée
2. Une polyarchie sans arbitrage
3. La confusion sur la notion de service public
4. L'administration étatique
5. La faiblesse de la concurrence privée
6. Le rejet de la médecine d'urgence
7. La méprise sur le rôle du médecin
8. Le recours au commandement hiérarchique
9. Le cancer bureaucratique
10. La chosification des relations humaines

III. - LES REFORMES

1. Le service public
2. Permettre l'expression libérale à l'intérieur de l'hôpital
3. Re-médicaliser la gestion hospitalière
4. Refonder le commandement
5. Apprécier les coûts par malade et non par pathologie
6. Séparer l'enseignement médical de l'exercice hospitalier
7. Contractualiser les relations
8. Structurer le fonctionnement médical autour du dossier unifié et unique du patient
9. Retrouver le goût et le sens des responsabilités
10. Encourager les résultats

CONCLUSION
 


Collection : Libre propos (ISSN 1639-1675)

Support : papier

ISBN : 978-2-912359-94-0

Format : 135x190 mm

Poids : 256g

224 pages




Vous pourriez également aimer
Dans la même collection